Moments-clés de l’histoire
de la Communauté

 
 

1977

C’est à l’occasion d’une retraite de musiciens chrétiens, que l’idée d’une vie communautaire germe au sein du groupe « Don Camillo ». Georg et Beni Schubert, ainsi que Xandi Bischoff décident de vivre dans la tradition monastique. En octobre, ils emménagent dans un vieil appartement à Birsfelden, dans la banlieue de Bâle. La vie de cette colocation d’hommes démarre avec le partage d’une caisse, la prière et l’aumônerie.

1978

Leurs amies intègrent le projet : c’est le début de la colocation des femmes dans le quartier Kleinbasel avec Sabine Prack, Barbara Eugster et Elsbeth Bischoff en mai 1978.

1979

Nouvel An. La décision est prise de rejoindre la communauté d’Oekolampad et de chercher des appartements aux alentours de la Thomaskirche.

1980

Engagement dans la Thomaskirche.

1982

Appel d’une ancienne missionnaire en Afrique : le Département missionnaire est à la recherche de personnel soignant et d’un pasteur.

1983

Départ de deux familles Don Camillo pour un séjour linguistique à Lisbonne. S’ensuit un déménagement en Angola.

1986

Après plus de cinq ans d’engagement à la Thomaskirche, la communauté se met en quête d’une nouvelle mission. Elle cherche une maison qui permette la vie communautaire et qui soit suffisamment grande pour accueillir des invités et des résidents temporaires.

1987

Don Camillo entend parler de Montmirail, un pensionnat géré par la communauté des Frères moraves. C’est le début d’intenses négociations.

1988

Le 11 avril, six personnes s’installent à Montmirail. Dans le courant de l’année d’autres membres de la communauté suivent. Certains restent à Bâle. Le groupe de musique Don Camillo est invité au congrès de l’église évangélique à Halle en Allemagne. De cette rencontre naissent de nouvelles relations et invitations qui se poursuivront dans les années à venir.

1989

La Communauté Don Camillo à Bâle trouve un nouveau champ d’activité dans la Johannesgemeinde.

1992

Les familles reviennent d’Angola. La nouvelle flambée de guerre civile les empêche de rester plus longtemps.

1993

La Communauté réalise, au cours d’un douloureux processus, que les idéaux monastiques ne sont que partiellement adaptés à la vie communautaire avec des familles. Les structures sont démocratisées et une supervision régulière instaurée. Des amis de longue date apportent leur aide avec leurs compétences professionnelles et leur expérience.

1997

Le 14 juin, création de l’association « Compagnons de Montmirail ». Le groupe de musique Don Camillo qui avait participé sous différentes formations à des actions d’évangélisation en Suisse, en France et en Allemagne est dissout.

1998

Début des travaux de planification de la rénovation du corps central.

1999

En automne, la maison d’hôtes est fermée pour une rénovation complète de 18 mois. Un grand nombre d’amies et d’amis aident aux travaux et au financement. Près de 3 millions de dons sont récoltés et 40 000 heures de travail bénévole comptabilisées.

2001

A Pâques 2001, la nouvelle maison d’hôtes est inaugurée. Nos hôtes apprécient beaucoup les rénovations.

2002

Montmirail participe à Expo 02 qui s’étend sur toute la région des Trois Lacs. Elle met sur pied l’exposition « Un ange passe » et les deux événements « Chorpfinsten » et « Bettag ».

2004

Le pasteur de la Segenskirche de Berlin, une communauté évangélique du quartier Prenzlauer, rend visite à Montmirail. Il est à la recherche d’une communauté disposée à apporter son aide à la constitution d’un « monastère de ville ». Après de nombreuses réflexions et voyages de part et d’autre, la communauté se décide à fin 2006 de tenter l’aventure.

2007

Déménagement de deux familles à Berlin Est où elles commencent à installer des logements pour elles-mêmes et pour les hôtes. La même année, la Communauté célèbre ses 30 ans au cours d’une fête très joyeuse à l’occasion de laquelle des représentants des autorités relèvent l’excellente collaboration. Un sujet de reconnaissance !

2008

20 années à Montmirail : Au mois de septembre, les Don Camillo célèbrent l’événement en compagnie d’hôtes de la région et des membres de l’église morave qui leur ont mis à disposition le domaine en 1988. En août démarre une nouvelle branche d’activité « Don Camillo Perspective » qui donne la possibilité à de jeunes gens de se former dans différents domaines dans le cadre des mesures AI. L’ancienne vocation de Montmirail d’être également un centre de formation est ainsi ravivée.

2012

A Berlin, la rénovation de la façade et des bâtiments d’habitation est terminée. Reste la rénovation de l’église, mais les chambres d’hôtes sont prêtes. Un groupe de Montmirail entre en contact avec des Diaconnesses de Berne et entame une réflexion autour d’une vie communautaire à Berne.
Un voisin s’approche de la Communauté de Montmirail avec la proposition de réfléchir à une fondation à laquelle il apporterait un terrain et quelques maisons dans le voisinage immédiat. La Communauté décide de développer l’offre pour les jeunes.

2013

En mai, Martin et Susanne Knechtli font la donation de leur domaine à l’Association Don Camillo. En juillet, l’entreprise d’intégration « PerspectivePlus » démarre dans la maison de maître de Closel Bourbon. La nouvelle structure est indépendante de Don Camillo mais elle est fortement soutenue par Montmirail. En août, un couple ainsi qu’une famille de Montmirail déménagent à Berne pour vivre sous le même toit que les sœurs de Diaconis et former et animer une communauté de ville.

2017

Don Camillo a 40 ans ! En novembre, la communauté séjourne à Ralligen auprès des Christusträger d’où est issue l’impulsion décisive de 1977. Début des travaux de rénovation du Château, la partie la plus ancienne de Montmirail. L’accueil des hôtes se poursuit en parallèle du gros chantier, un défi conséquent pour tous.

2018

Fête des 400 ans de Montmirail avec de nombreux hôtes de la région. Un culte de reconnaissance avec une prédication du président du synode, Christian Miaz, ouvre les festivités. Le conseiller d’Etat, Alain Ribaux prononce un mot d’accueil, un représentant de la famille de Wattenwyl exprime sa joie de ce que cet ancien bien rayonne d’un nouvel éclat. Les Compagnons de Montmirail participent activement à l’organisation et la fanfare de l’église morave de Neugnadenfeld anime la fête. Après cinq ans, la Communauté met fin au projet de Stadtcommunität à Berne. Les membres de Don Camillo restent en lien avec les sœurs de Diaconis.

2019

Rénovation complète de la tour à Berlin.

2020

Un couple rejoint la Communauté à Berlin.
Don Camillo décide de créer une « Weggemeinschaft » (Communauté de chemins). Une nouvelle branche de l’arbre Don Camillo pour celles et ceux qui aimeraient vivre en lien avec la Communauté dans leur propre lieu de vie, sans faire partie d’une Communauté attachée à un lieu précis.
Retour haut de page